Par msjantibes

Message de Toussaint

Chers Membres de notre Communauté  Éducative,
Chers Parents,

 

Voilà la première période terminée et les vacances de la Toussaint qui vont redonner à notre année scolaire un rythme, celui qui nous a tant manqué pendant 6 mois… Cette période a été particulièrement difficile car les enfants n’ont plus l’habitude des règles de vie de classe, du rythme des journées d’école et par dessus tout plane encore des peurs et des incertitudes dues au COVID ou à l’atrocité de l’actualité. Et pourtant l’ESPERANCE est là.

Je voudrais donc avant toute chose vous remercier, vous parents et membres de l’Apel pour votre investissement auprès des enfants, vous enseignants et personnels pour l’enthousiasme et la rigueur avec lesquels vous avez oeuvré à mes côtés lors de cette période. Je salue la bienveillance et la confiance qui nous unissent et qui sont indispensables pour construire jour après jour des conditions sereines d’apprentissages. Là aussi l’ESPERANCE est là.

Dans quelques jours nous allons faire mémoire de nos proches partis rejoindre le Père et qui partagent sa Gloire. Que l’ESPERANCE soit dans vos cœurs.

Je ne peux m’empêcher de repenser à Soeur Emmanuelle, Sainte et porteuse d’espérance, qui m’a si souvent répété:

« Rire, c’est risquer de paraître idiot. Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental. Aller vers quelqu’un, c’est risquer de s’engager. Exposer ses sentiments, c’est risquer d’exposer son moi profond. Présenter ses idées, ses rêves à la foule, c’est risquer de les perdre. Aimer, c’est risquer de ne pas aimer en retour. Vivre, c’est risquer de mourir. Espérer, c’est risquer de désespérer. Essayer, c’est risquer d’échouer.

Mais il faut prendre des risques car le plus grand danger de la vie, c’est de ne rien risquer du tout. Celui qui ne risque rien ne fait rien, n’a rien, n’est rien. Il peut éviter la souffrance et la tristesse mais il n’apprend rien, ne ressent rien, ne peut ni changer ni se développer, ne peut ni aimer ni vivre. Enchaîné par sa certitude, il abandonne sa liberté. »

 

N’abandonnons pas face à la violence, aux mauvaises nouvelles, aux menaces, aux peurs, à la crise, à la maladie… Notre liberté, celle que Christ a mis en nous, nous permet de choisir la VIE, l’ESPERANCE et la JOIE.

Que Dieu vous bénisse.

Sincèrement.

Claire CLARK